ADCS

Calendrier de l'A.D.C.S. :

- La roue de l'année
- Les célébrations


- Activités


Autres événements :

- Rencontres
-
Festivités

entrelacs en frise


Quelques images et vidéos qui illustrent nos perceptions du druidisme. Cliquez sur la photo ci-dessus.

entrelacs en frise

 


Alban Eilir - Alban Eiler - l'équinoxe de printemps

Alban eilir offrande

Tout équinoxe est une période d’équilibre.
Équilibre des jours et des nuits, période charnière entre la saison sombre et ses forces centripètes et la période claire et ses forces centrifuges.
L’équinoxe printanier se situe symboliquement au levant, il est renouveau, nouvelle naissance, fécondation par le Feu céleste de la Terre redevenue vierge lors de son passage hivernal.
Toutes les forces de Vie semblent tendre vers la croissance, l’éclosion.
Et ce qui se passe en nous, en nos âmes est le reflet de ce qui se passe dans la Nature.
Les forces à l’œuvre sont puissantes mais discrètes, comme les forces de ce Dragon ophidien dont nous évoquons le réveil, la mue, le retour. Forces profondes et puissantes, potentiel d’être et de devenir. C’est l’œuf, l’œuf printanier, l’œuf porté par le serpent, l’œuf de la génération.
En nous, le voyage au « noir » a été accompli, les feux de l’hiver ont laissé leurs cendres qui nourriront la Terre. Notre âme a accompli son passage des Eaux hivernales, et c’est avec confiance que nous nous apprêtons à recueillir les forces vives de la Lumière.
Nous accompagnerons les transformations à venir en veillant à ce que chaque chose trouve une juste place.
L’équinoxe appelle à l’équilibre !

feu d'equinoxe de printemps

Le Ciel de printemps voit le retour du Feu, feux Céleste et Terrestre personnifiés par Taranis armé de la foudre et le Puissant Taureau. Et derrière ces feux nous entrevoyons le Feu lumineux de l’esprit , Sagesse qui illumine.
Le Ciel lumineux s’apprête à convier la Terre en de nouvelles épousailles. La Terre l’attend et le recueille en son sein car elle a délaissé le Ciel d’Hiver à l’étreinte stérile.
Mythes cosmiques qui content les mystères de la Vie/Mort. Re-naissance.

Dans d’autres contes, on nous présente une jeune fille retenue prisonnière par une Vieille Femme. Elle est tenue au secret dans une caverne froide. Vient le printemps, où un héros « taurin » vient la délivrer. La jeune Femme, délivrée de l’emprise de la Vieille, danse alors sous le Soleil et à chacun de ses pas ses empreintes se couvrent de trèfle vert.

taruos

Nous trouvons dans les rites printaniers la référence au trèfle, « éclaireur » des croissances à venir. Il est aussi, par son aspect triple, une référence à la symbolique ternaire chère aux Druides. Ternaire qui résout la tension des oppositions apparentes dans une nouvelle dynamique.
Ainsi le trèfle nous dit qu’entre le Noir et le Blanc existent toutes les nuances de la Vie. Non pas comme point statique d’équilibre mais comme moteur d’évolution et de sens.
Et quel meilleur moment pour le rappeler que l’équinoxe de printemps ?

serpent


Les éléments du rituel

Le rituel d’Alban Eilir met en jeu plusieurs actes symboliques :
- La jeunesse délivrée des emprises « hivernales » de la vieillesse,
- Le nouveau qui naît des cendres de l’ancien,
- Le passage du seuil entre ombre et lumière, entre l’ancien et le nouveau,
- L’appel aux forces du feu, aux forces du Ciel diurne, aux forces de fécondité,
- L’évocation du renouveau de la Nature, le trèfle symbole de la résolution dynamique des opposés.

RETOUR EN HAUT DE PAGE

© Assemblée druidique du Chêne et du Sanglier   Plan du site