ADCS

Calendrier de l'A.D.C.S. :

- La roue de l'année
- Les célébrations


- Activités


Autres événements :

- Rencontres
- Festivités

entrelacs en frise


Quelques images et vidéos qui illustrent nos perceptions du druidisme. Cliquez sur la photo ci-dessus.

entrelacs en frise

 


Alban Hefin - Le solstice d’été

feu du solstice

La célébration des solstices est une des plus anciennes pratiques des populations de nos contrées.
L’archéoastronomie nous montre qu’elle est inscrite dans l’agencement de monuments mégalithiques, mais aussi dans l’aménagement de certaines grottes d’époque antérieure, comme dans l’orientation de monuments celtiques dont certains présentent une nette orientation de leur façade vers le levant du solstice d’été.
Le rassemblement qui a lieu chaque année au solstice d’été à Stonehenge contribue à entretenir ce « culte solaire » même si le lieu n’est pas in fine un monument druidique.

Alban Hefin est une fête solaire, elle est le pendant d’Alban Arthan, le solstice d’hiver, et célèbre le Soleil au plus haut de son règne.
C’est une fête du feu, qui trouve encore actuellement des résonances folkloriques avec la tradition des feux de la Saint-Jean. Feux de joie, feux de Vie, feux magiques, auxquels sont associées de multiples pratiques et croyances.

fleurs

Le Feu, sa mise en œuvre, son entretien et les offrandes qui lui sont faites, sont des éléments importants dans l’art des Druides.
Il est bénéfique par la protection, la santé, l’illumination qu’il offre.
On dit que la force d’un Feu est liée à l’art de sa construction : « Mog Ruith dit à Cennmhar : "Allume et prépare le feu." Cennmhar se leva et disposa le bûcher ainsi : il le forma comme une baratte avec trois côtés et trois angles, mais sept portes, alors qu'il n'y avait que trois portes dans le feu du nord. Il n'était ni disposé ni arrangé mais on avait mis le bois en tas. » Faire le « lit du feu » fait encore partie des arts druidiques.
Alban Hefin est donc une fête du Feu, Feu de vie, feu des Hommes. Un feu entretenu toute la nuit, pendant la veillée, en attendant de pouvoir saluer le feu du Ciel, le Soleil de l’Aube qui est « l’œil de Belen », ou encore l’œil du Jour.

Au-delà de cette célébration du Feu chaleur, du Feu Vie, Alban Hefin est un appel au partage, au don.
À l’image du Soleil qui donne sans être comptable de ses ressources, nous pouvons nous aussi « offrir » par la plénitude de l’Être en lien avec l’Awen.         
« Je suis celui qui anime le feu en des fêtes rituelles. Je glorifie le Maître dans la joie la plus complète parmi les abeilles du matin. »    Taliésin

solstice

Les éléments du rituel

Le rituel d’Alban Efin met en jeu plusieurs actes symboliques :
- Le rituel commence à la nuit tombée,
- Un feu est allumé selon la Tradition et il lui est fait offrandes,
- Ce feu propitiatoire est maintenu en vie jusqu’à l’aube tandis que la Veille s’intalle,
- Méditations, chants, danses, moments d’humanité en attente de l’Aube,
- À l’Aube se tient le rituel à Belen,
- Cueillette et partage des plantes solsticiales.

aube

 

RETOUR EN HAUT DE PAGE

© Assemblée druidique du Chêne et du Sanglier   Plan du site