ADCS

Collège :

- Introduction
- Principes généraux
- Les valeurs du druidisme
- Le rituel
- Cheminer
- L'apprentissage (Mabinog)
- Le Barde
- L'Ovate
- Le Druide
- Le Mac Fuirmid

- Oral ou écrit ?
- Intégrer une clairière

entrelacs en frise


Quelques images et vidéos qui illustrent nos perceptions du druidisme. Cliquez sur la photo ci-dessus.

entrelacs en frise

 


Introduction

Notre époque est le témoin de la renaissance druidique, inspirée par l’intérêt pour les spiritualités alternatives des années 1960, la redécouverte des spiritualités naturelles et des cultures chamaniques, par le mouvement écologiste et la prise de conscience des questions environnementales.

Il y a actuellement plus de 300 groupes (soit plusieurs milliers de personnes) pratiquant la spiritualité druidique dans le monde.
Certains pourraient penser que ce foisonnement est une faiblesse. Pour notre part, nous pensons qu’il s’agit plutôt d’une richesse.
Le modèle naturaliste nous montre que les "mono" cultures sont évidemment plus fortes, plus puissantes, plus envahissantes aussi, et en même temps plus fragiles.
L’expérience montre aussi qu’à trop vouloir unifier, on appauvrit toujours.
Et immanquablement se profile le spectre du manichéisme. Ce qui est « avec » est bien et ce qui est « contre » est mal. Réduisant ainsi le miracle de la vie à un triste monde bicolore.

Notre Druidisme n’est pas celui des anciens Druides antiques, même si nous cherchons à nous en rapprocher. Non par fidélité à l’histoire mais parce que nous pensons qu’il nous faut retourner aux sources, y faire un pèlerinage pour trouver la Sagesse.
Le mythe celtique se fait l’écho de ceci lorsqu’il conte la queste du héros qui remonte aux sources de Sagesse pour parfois, souvent par hasard, absorber trois gouttes de Sagesse.

Alors même si nous tentons de nous mettre en résonance avec un certain « ordre des choses », avec des mythes fondateurs, avec l’antique Sagesse (jamais actuelle) nous sommes des humains du XXIe siècle, avec tout ce que cela suppose de processus d’adaptation.
Notre « lecture » du druidisme n’est pas figée. Et c’est sans doute l’héritage des religions du livre qui fait que certains pensent que tout est dit définitivement. Nous faisons toujours égal partage entre la Tradition et son cadre et l’Inspiration et ses potentialités.

Si nous interrogeons la Tradition, c’est pour ne pas rompre le fil avec nos racines.
Si nous interrogeons le Ciel et les signes, c’est pour ne pas rompre le fil avec le devenir.
Ainsi est notre Druidisme, fait de contraste et de fécondes polarités.

RETOUR EN HAUT DE PAGE

© Assemblée druidique du Chêne et du Sanglier   Plan du site